Journal de Nono

← Retour au journal

août 2014

Aout

Je suis en vacances pour 3 semaines. Tout le monde dira que c'est super. Et ça l'est. Pourtant je ne peux m'empêcher de ressentir de la tristesse qui sort de nulle part. Ce soir, je devais aller à une soirée avec les amis à Je, et puis j'ai décidé de ne pas y aller. J'les aime bien pourtant. Ils sont sympas. Mais le soucis c'est que j'aurais fait pot de fleur, ou plante si on veut. J'aurais fait parti du décor, en souriant si quelqu'un me regarde ou me parle, mais dans le fond je ne me serais pas sentie à ma place. J'aurais joué un rôle. Et puis j'ai pas envie de parler, (...)

Flous

Je relisais mes écrits d'avant. Je me rends compte que j'ai mûri. Du coup quand je relirai mes écrits dans un an ou deux, j'aurais cette même impression. Hier, c'était les un an de relation avec Je, ça me fait plaisir. Cette relation m'est précieuse. Je dois la préserver. J'ai arrêté de voir la psy, quand je lui ai dit que j'voulais arrêter elle avait l'air contente. J'me suis dis que j'ai du vraiment la saouler. Mais bon, c'est son boulot après tout. Je ne ressentais plus le besoin d'aller la voir. Je n'avais plus rien à dire. C'était devenu plus un poids qu'autre chose. Et (...)

Step

Vacances dans le coma. C'est le titre du bouquin que j'ai lu durant mes vacances, c'était plutôt bien, ça parle d'une nuit de déchéance dans une boite appelée les chiottes. ** A part ça, c'est dur de reprendre le boulot. Dimanche dernier, et même samedi, ça n'allait pas trop. Je faisais la gueule, j'étais angoissée. Je m'attendais à avoir de mauvaises nouvelles comme des réclamations clients ou quelque chose que j'aurais mal fait. Et puis lundi est arrivé, et ... rien du tout. Il n'y avait pas d'oubli ou d'erreur de ma part. Pas de remontrance sur un truc qui aurait été pas (...)