Journal de Nono

← Retour au journal

janvier 2015

Présente

Maman, Tu me manques beaucoup. Je suis devenue aigrie sans toi. Je rigole moins, je suis plus susceptible. Tout est devenu.. moins léger. J'aimerai profiter de la vie mais ton absence m'en empêche. Je voudrais tant te revoir.... sobre. Tu étais sobre à Noël dernier, c'était peut être ça mon cadeau cette année. Je t'ai même dit "appelle moi si tu n'a pas le moral, si c'est dur de tenir". Le lendemain, je suis allée courir et plus tard dans la soirée, Je. m'a dit qu'il y avait eu 2 appels quand j'étais dehors. J'ai tout de suite compris que c'était toi, alors j'ai culpabilisé (...)