Journal de Nono

← Retour au journal

août 2018

Trop donné

Je relisais mes écrits de 2012 et ça m'a foutu le cafard. J'ai envie de dire à cette fille qui écrivait de se barrer de ce boulot au plus vite. Car à force de ne parler à aucun collègue, je me suis totalement renfermée. J'ai même la sensation que c'était une erreur d'avoir séduit Cy. Je regrette tellement que des gens de cette boite, que je déteste, soient au courant pour nous deux. Je déteste tellement cette boite, je méprise tellement les gens qui sont dedans. Je suis devenue méchante, haineuse, ça m'arrache la gueule de leur dire bonjour à ces gens. Que ça soit (...)

Nuit

Ce week end j'ai survécu à ma phobie sociale. J'ai été à un mariage, c'était des amis à Cy. qui se mariaient. Je n'avais strictement aucune envie d'y aller, en plus le soir il fallait dormir dehors dans une tente, ça ne me branchait pas du tout. En plus, le couple qui se mariait était ensemble depuis le lycée. Ca m'a blasé parce que ça ne m'arrivera jamais dans la vie. Je n'ai jamais pu rester en couple quand j'étais adolescente car j'avais toujours cette sensation que si je parlais d'un garçon à ma mère, elle se foutrait de ma gueule pendant des siècles (l'alcool oblige). (...)

Moche

C’est moche ce qu’il se passe dans ma tête. J’ai envie de quitter Cy. et de retrouver mon espace libre. J’ai envie d’aller voir ce type qui me plait et de lui dire « Je suis libre, on va boire un verre quand ça t’arrange. T’es tellement beau, je te kiffe. On peut s’embrasser? » J’ai envie de demander une rupture conventionnelle à ma boite, histoire d’en avoir fini. J’ai envie de retourner en vacances. J’ai envie de voyager et de m’évader. C’est moche tout ça, rien de rationnel et raisonnable. Mais c’est ce dont j’ai envie. (...)