Journal de Nono

Embourbée

Est ce que c’est bien ce que je fais?
Chercher ailleurs.
Hier, j’ai eu mon entretien individuel annuel avec mon chef. Je n’ai eu droit qu’à des compliments sur mon travail. Comme quoi, avec moi il n’y a pas d’erreur dans les dossiers, les rapports sont nickels etc. Il a aussi dit qu’il regrettait que j’ai refusé le poste de chargé de projet, qu’il regrettait d’avoir mis l’autre personne à ma place. Et moi je lui ai balancé que je comptais me barrer parce que je ne me sens pas bien dans cette boite.
C’est juste que dans cette boite, j’ai l’impression de passer à côté de ma vie. Je ne me vois pas avoir un enfant en y étant. Ni même acheter un bien immobilier.
J’ai pas envie d’être embourbée dans cette boite.
Et pourtant, je le suis déjà.
Jamais un après midi de libre, toujours les mêmes horaires fixes. La nuit, ça m’arrive de rêver des essais que je fais. Ca m’arrive de paniquer sur certain dossier.
La pression est constante, il faut rendre les résultats à l’heure et parfois avant. S’il y a la moindre petite erreur de manip, ça va engendrer une montagne de questions de la part des clients. C’est lourd.
Le rythme est intense.
Ca m’a fait de la peine de lui balancer que je comptais me barrer. Surtout après toutes les choses positives qu’il m’a sorti. Il ne s’y attendait pas du tout.
Mais bon, j’ai dit la vérité. Je m’en excuse.