Journal de Nono

Isolée

Je suis sur une route sans issue.
Dans tous les domaines.
Mon entretien dans cette grande entreprise s’est bien passé finalement. C’était il y a deux semaines.
Je n’ai pas eu de questions pièges, ni même de questions techniques alors que j’avais révisé.
Ils m’ont surtout présenté le poste, et puis je me suis présentée.
Je pense que, dans l’ensemble, tout s’est bien passé. Le processus de recrutement va durer jusqu’en décembre.
Sur le moment, je me suis dis que je serais prête à attendre d’ici là.
Par contre, ils devaient se décider d’ici fin mai pour sélectionner les premier candidats (il y a deux postes). Et je n’ai toujours pas eu de nouvelles.
Alors je deviens pessimiste, je me dis que c’est foutu.
Et si c’est foutu, je vais commencer à désespérer, à me dire que je ne partirai jamais de c’te boite!
Et ça sera plus dur de trouver la force d’être positive dans mes recherches.

Sinon, dimanche dernier j’ai été a un repas chez le frère de Cy. et sa copine. Il y avait de la famille, et des amis. Beaucoup de personnes.
C’était tellement ennuyeux.
Sur toute la journée, je n’ai même pas décrocher trois mots. Je ne servais à rien. Je n’avais pas du tout envie de parler avec les gens que je ne connaissais pas.
Et puis, ils rigolaient dans leurs délires et moi je n’avais qu’une envie, rentrer chez moi. Je faisais genre que tout va bien, "non je ne m’ennuie pas, ça va" avec un sourire forcé.
Mais à la fin de la journée, je me retenais pour ne pas chialer devant les autres, tellement j’en avais marre d’y être.
Cy. s’amusait avec son frère et les gens, notamment à se baigner tout habillé dans la piscine.
J’ai fini par craquer dans la voiture en rentrant, et dans la salle de bain.
Je me suis sentie tellement seule, alors que j’étais entourée de pleins de gens.
Je ne suis tellement pas/plus faite pour la vie en société.
Ca me fait même remettre en question ma relation avec Cy.