Journal de Nono

Partagée

Je n’ai pas l’impression de profiter pleinement de mes vacances, mais au moins je me repose. Et je révise. Je me prépare pour cet entretien, quoi répondre, comment se présenter, comment anticiper les questions pièges. Et j’en passe.
Mais j’ai la sensation que Cy. ne croit pas en moi. Il ne fait que me répéter " tu devrais aller voir un coach pour t’entraîner".
Moi j’ai envie de réussir et de gagner. Je me sens battante. J’en suis capable.
Et en même temps, au fond de moi j’ai le sentiment que ce n’est pas encore mon heure de réussir ailleurs. Ca va peut être être de l’énergie dépensée pour rien.
Je suis partagée.
Je n’ai pas envie de retourner dans cet endroit où j’ai l’impression que tout le monde m’observe et me juge. Ou la pression est constante. Ou les horaires ne changent jamais. Ca me donne envie de pleurer.