Journal de Nono

Step

Vacances dans le coma.
C’est le titre du bouquin que j’ai lu durant mes vacances, c’était plutôt bien, ça parle d’une nuit de déchéance dans une boite appelée les chiottes.
**
A part ça, c’est dur de reprendre le boulot.
Dimanche dernier, et même samedi, ça n’allait pas trop. Je faisais la gueule, j’étais angoissée. Je m’attendais à avoir de mauvaises nouvelles comme des réclamations clients ou quelque chose que j’aurais mal fait.
Et puis lundi est arrivé, et ... rien du tout.
Il n’y avait pas d’oubli ou d’erreur de ma part.
Pas de remontrance sur un truc qui aurait été pas bien.
Le chef a plutôt plaisanté sur le fait que l’on se soit croisé par hasard pendant les vacances. Il a raconté à tout le monde que j’avais passé une semaine dans un club naturiste alors que c’est pas vrai.
Et puis le boulot a commencé à s’accumuler, la semaine s’est bien passée.
J’suis juste fatiguée, ah cette fatigue sournoise qui s’installe. Je rêve déjà des prochaines vacances, ça me parait tellement loin.
**
Les vacances me manquent.
J’ai passé une semaine en camping avec Je. c’était bien ça aussi.
J’ai fait de l’accrobranche. C’était sympa à part que j’étais stressée, le flip de tomber.
Par contre, c’était polaire. Le soir je mettais un manteau d’hiver. Je dormais avec des chaussettes de ski. Je découvrais la tente.
**
Ma mère m’a appelé l’autre jour. Bourrée.
J’ai passé 5 min à lui expliquer mon adresse. Quand on boit, j’crois qu’on confond toutes les lettres. Elle compte m’envoyer du courrier. J’suis pas sûre de le recevoir.
**
J’ai eu des nouvelles de J. l’autre jour. Il me disait qu’il se séparait de sa copine. Sur le coup j’étais contente, j’me sentais supérieure. Et puis après j’me suis "pourquoi il me parle encore". Et au final, j’suis plutôt du côté de sa copine même si je ne la connais pas. J’espère qu’elle s’en sortira rapidement.
**
Aujourd’hui, j’ai pas eu la motiv d’aller au cous de step.